Home
Equipier

10 raisons d'aller à Barcelone

Plutôt qu'un guide sur Barcelone en plus, je veux parler ici de quelques endroits que j'adore dans cette ville.

La rouille de l'Estel Ferit, et la verticalité de L'Hotel Art,le kitch de La Casa de los paraguas et l'ambiance du Bari Gotic, le Passeig Gracia pour tous ses architectes, les reflets de la tour Mare nostrum, les ondulations du Marché de Santa Caterina, le bruit de la Plaza de España et le brouhaha de la La Boqueria et le plaisir des papilles gustatives avec les tapas et la cuisine catalane.

Casa de los paraguas

Casa de los paraguas

Cette maison, s'appelle la maisons des parapluies, on la trouve vers le bas de las ramblas des fleurs. Elle appartenait à un millionaire qui fit fortune dans le parapluie, ce qui m'amuse beaucoup quand on voit le peu de pluie qui tombe sur Barcelone.

Bari Gotic

Bari Gotic

Plus vieux quartiers de Barcelone, le Bari Gotic, est un mix de magasins, retsaurants, hôtels, marchés et bars. Mais de vrais gens y vivent, et bien qu'il soit plein de touristes il a encore une âme.

Pour combien de temps?

L'Estel Ferit

L'Estel Ferit

A côté de Port Vell, sur la page de la Barceloneta, cette tour penchée en acier rouillé s'apelle L'Estel Ferit - L'étoile blessée. Construite par Rebecca Horn en 1992, elle est illuminée la nuit pour évoquer un vieux phare. Les gens l'appellent aussi Homentage a la Barceloneta, mais ils sont rarement catalans.

C'est le meilleur point de rendez-vous, côté Remblas, sur cette longue plage, qui s'étend jusqu'à un autre point remarquable, l'hotel Arts et au delà.

Passeig Gracia

Passeig Gracia

Cette avenue est célèbre pour ses bâtiments modernistes, La Pedrera et la Casa Batlló signées Anton Gaudi, la Casa Amatller dessinnée par Josep Puig i Cadafalch... mais ils sont l'arbres qui cachent la forêt, car d'autres architectes moins connus ont aussi réalisées des choses surprenantes.

Pour les voir, il faut lever le nez de son guide et être un peu curieux.

Hotel Arts

Hotel Arts

Etre architecte à Barcelone, n'est pas de tous repos, car c'est la ville de Gaudi et des modernistes. Comment s'imposer dans ce contexte?

Soit en osant des déséquilibres audacieux, comme avec la tour Mare Nostrum, soit en jouant la sobriété, comme avec l'Hotel Arts. Une belle et simple tour bleue, sur un ciel bleu.

Situé à côté du port olympique, sur la plage de la barceloneta, il est signé du cabinet d'architectes Skidmore Owings Merrill ( c'est eux qui on signé le Burj Dubai, la plus haute tour du monde). Mais attention, cette pureté des lignes a été entrichie à sa base par la présence du poisson de Franck Guery.

On est à Barcelone!

Torre Mare Nostrum

Torre Mare Nostrum

C'est un exercice d'équilibre, un empilement de formes en verre qui reflètent le ciel et les bâtiments qui l'entourent, si bien qu'on ne sait plus où il commence et où il s'arrête. Il se trouve derrière la barceloneta et l'Hotel Arts et a été signé par Enric Miralles, auteur du marché de Santa Caterina.

Plaza de España

Plaza de España

La Plaza de España est sans doute la place la plus italienne de Barcelone ! Pour comprendre ce que je veux dire, il suffit de se tenir quelques minutes près d'un de ses nombreux feux et de compter le nombre de scooter transportant des couples qui passent devant vous.

Marché de Santa Caterina

Marché de Santa Caterina

Ce marché couvert au toit multicolore fait des vagues, c'est un tsunami de bonnes choses, jambons serrano, fromages, riojas, enfin tout ce qu'on trouve de bon en catalogne et ailleurs. Moins connu des touristes que la Boqueria il est aussi un peu moins cher et moin vertigineux que la tour Mare Nostrum.

La Boqueria

La Boqueria

Oui, la Boqueria n'est plus ce qu'elle était, oui, on y parle plus l'anglais que l'espagnol, mais en attendant, c'est toujours un endroit unique, où faute de trouver une place pour manger chez Quim ou Pinoxto, on peut faire ses courses. Les plus grands chefs y passent.

Les tapas et la cuisine catalane

Les tapas et la cuisine catalane

Les Barcelonais ont bien intégré les tapas andalouses, on peut maintenant tapéar comme à Séville ou Malaga. Accompagné de bière locale ou de vin de la région on se régale à moindre prix. Une carte multilingue n'est pas forcément une preuve de qualité.

Et la catalogne a aussi sa culture culinaire, de mer et de terre, qu'on retrouve dans de nombreux restaurants. Les prix montent comme partout, mais essayez les restaurants populaires à l'écart des endroits trop fréquentés.